vendredi 20 août 2010

Le visiteur du soir


C'est la chienne qui nous a alerté.


Ce soir dans le pré-d'en-face, un énorme ragondin s'en allait batifoler. La chienne s'est précipitée dessus, mais nous l'avons rappelée ; jolie prise de bec, mais aucune morsure de part et d'autre.


L'animal est terrorisé. Tapi au sol, il gronde ( car ça gronde) mais ne bronche pas.


Fais voir ton joli minois, sois pas timide.....


Ah ! monsieur fait son coquet ! je tourne autour, mais il tourne aussi, s'arrangeant pour me faire face tout le temps. Quand il tourne, il se grandit et fait le gros dos, comme les chats. Mais il est deux fois gros comme un chat.


L'oeil est vraiment très petit, pour la grosseur de l'animal.


Les dents sont rouges orangées, et j'ai manqué les voir de trop près ; car comme il a trouvé que je manquais de tenue vis à vis de lui, il a chargé. J'ai bien vite reculé ! La bonne distance, c'est trois bons mètres, qu'on se le dise ! à moins, vous prenez des risques !!! Et la charge est rapide.....


Il me guette et m'épie, pas fier ; je viens de me faire charger, je fais attention aussi.


C'est ça, montre tes dents ! j'ai pas peur-heu, nananère-heu ! Je sais que c'est du bluff, je suis assez loin.....

J'ai reculé, pour le rassurer.


Il relève le nez, et se demande s'il peut partir, ou pas ?


Il attendra qu'on ne soit plus là pour s'en aller, finalement. C'est la chienne, surtout, qui l'effrayait, car il m'est arrivé déjà d'en approcher et d'en caresser sans aucun risque - en hiver, quand le froid les engourdit..... Par contre, effrayés ils peuvent avoir des attaques foudroyantes et qui surprennent ! gros balourds s'abstenir d'approcher !!! Faut être prêt à décaniller vite fait !



La vidéo n'est pas toujours nette et un peu tremblée, car je me tenais prête à reculer vite fait et je manquais de stabilité. J'aime bien ces rencontres surprise.....

58 commentaires:

  1. Yes! joli!
    Moi j'ai des écureuils, mais le temps que j'aille chercher le truc et de mettre au point, ya toujours une des deux cinglées qui me servent de chiennes pour les faire filer..
    Kisses P.

    RépondreSupprimer
  2. Donc premier réflexe, enfermer les deux furieuses ! :) Ah, c'est terrible, la mobilité des p'tites bestioles ! Remarque, si Douce n'avait pas filé comme une flèche, nous serions passés à côté sans le voir, dans l'herbe haute...

    RépondreSupprimer
  3. J'avoue que ces petits bestiaux là, je m'en passe très bien comme voisins (pas assez humide le quartier!) mais je suis toujours étonnée par leur nom...sont ils réellement plus familiers des rats que des marmottes ou des castors?

    RépondreSupprimer
  4. Chapeau pour la vidéo!
    j'en menais pas large rien qu'à la regarder...Brrrr, la pas froid aux yeux la fille, moi je trouve que les araignées, c'est déjà gros!

    RépondreSupprimer
  5. Belle rencontre. Ca doit être rudement impressionnant de se trouver face à un tel animal.

    Tiens, moi, tout à l'heure c'est un papillon qui est passé me dire bonjour sur le rebord de ma fenêtre, le premier de l'été, à moins qu'il ne soit venu déposer ses larves sur mes fleurs (c'est arrivé une année, elles ont mangé toutes les capucines, puis un jour se sont "volatilisées", les 4 ou 5 en même temps, et laissé leur enveloppe desséchée autour de la même tige). Pas encore vu de ragondin à Paris, mais il paraît que les fouines parfois, les renards aussi... viennent s'y risquer.

    RépondreSupprimer
  6. Joli reportage ! Bravo.
    Après les sangliers, le ragondin ! On dirait que tu les attires.

    RépondreSupprimer
  7. Dans l'herbe haute et puis clap une mordée
    dans les fesses vite faite!

    Miam les bons humains dodus!

    RépondreSupprimer
  8. @ Dom : ce sont des cousins des castors qui n'ont rien à voir avec les rats, sinon par la proximité de leur morphologie ; leur nom latin est "myocastor". En général ils ne sont pas agressifs, saufs en cas de panique - et celui-là venait de se faire agresser par la chienne !!
    Sa charge m'a surprise, je ne m'y attendais pas du tout - je n'ai sans doute pas su décoder son langage corporel, et me suis trop approchée....aucun risque, sinon.

    @ Luciamel : Oui, contrairement à ce qu'on pourrait croire, la petite sauvagine rejoint parfois la capitale....Des papillons, c'est déjà sympa, non ?

    @ Bluebird : Non, je ne les attire pas, je les croise, voilà tout....Nous occuppons le même territoire, en fait.

    @ Yvan : Je n'ai pas été mordue ! Mais le bestiau n'était pas commode. Quand aux humains dodus, avec moi tu repasseras, y a plus d'os que de viande....:))))

    RépondreSupprimer
  9. J'arrive pas à poster chez toi aujourd'hui !
    Juste dire que j'ai appris un truc, je ne savais pas que les ragondins grondaient.
    ;-)

    RépondreSupprimer
  10. Bien reçu Framboise, néanmoins ! Oui, ils grondent, au moins quand ils sont effrayés et/ou en colère, ça a été ma principale surprise ! Je n'en avais jamais entendu encore !

    RépondreSupprimer
  11. Héhéhé, je le savais bien que c'était proche des castors, du coup, ça me les rend moins rebutants!

    RépondreSupprimer
  12. Mi-castor avec la tête, mi-rat avec la queue.
    Beaucoup plus gros qu'un rat musqué ici
    au Québec.
    Fascinant.

    T'as une caméra "amie-Tutube" en plus.
    Vraiment cool.

    RépondreSupprimer
  13. En fait, Yvan, c'est un cousin du castor, ça doit avoir la même taille, je pense ? ça pèse dans les 6 ou 7 kg, c'est long d'une cinquantaine de cm et tu rajoutes + 30 de queue. Le double de taille d'un chat. ça ressemble vraiment à un castor qui aurait une queue de rat.
    C'est quoi une caméra "ami-tube" ?

    RépondreSupprimer
  14. En fait, Christian (merci de ton commentaire), j'en rencontre assez fréquemment, ils sont assez visibles par chez moi - mais jusqu'ici je n'avais jamais eu d'appareil photo en main dans ces moments là !

    RépondreSupprimer
  15. ho la vache ! Heu non c'est pas une vache mais impressionnant comme bestiole... elle n'a pas le sourire ultra bright...tu vis dangereusement Anne ;)

    RépondreSupprimer
  16. Ah, oui, mais j'aime ça, hihi ! bizz Rénica, contente de te lire !

    RépondreSupprimer
  17. Faudrait trouver une recette ! Peut-être avec du chocolat ? Ragondin Mole !

    RépondreSupprimer
  18. En ragoût, Eric, ça se mange en ragoût, à la cocotte en fonte, avec des patates et des carottes et tout et tout ! C'est parfaitement comestible et pas mauvais, mais ça a une viande très noire, faut le vider et le cuisiner TRES vite, tout frais tué, ça supporte pas d'attendre !!!!

    RépondreSupprimer
  19. sinon, tu le fais en terrinne, en pâté, quoi.....

    RépondreSupprimer
  20. Il faudrait que j'ai très faim pour manger du pâté de ragondin, j'aime trop les animaux qui sont encore libres pour m'en nourrir. Je préfère les voir sur ton blog et je suis certaine que tu les aimes tous, les beaux et les moins beaux (tels que les sangliers) !

    RépondreSupprimer
  21. @ Viviane : Je ne chasse pas, et les préfères en photo, les animaux sauvages. Il y a assez de quoi se nourrir dans les magasins, avec les bêtes dont c'est le destin et qu'on élève (mal) pour ça. Les ragondins sont classés nuisibles, à cause des dégâts sur berge. Les chasseurs les flinguent sans pitié et les jettent au fumier. Il m'est arrivé d'en manger, une année où j'avais très peu de ressources, car un chasseur du voisinage me les tirait à l'occasion, sachant notre gêne de l'époque. C'était gentil, mais ceci dit, il ne m'a jamais laissé ni un lièvre ni une perdrix, juste la "saloperie" qu'il n'aurait jamais osé manger lui-même....hum. Au moins rentrait-il chez lui avec bonne conscience, "je suis un brave homme", s'pas.......

    @ Rénica : TOTALEMENT DECONSEILLE !!!! Cette viande d'animal aquatique qui traîne dans la vase des rives a besoin de BIEN BOUILLIR, car entre la diphtérie, les salmonelles et la listéria, ça fait quelques saloperies qu'il vaut mieux éviter, bien détruites par une cuisson longue. Après au moins 1 heure de cuisson, il n'y a plus de problèmes, et je n'ai jamais été malade. Mais ces viandes non vérifiées, certes comestibles mais "sauvages", ont besoin d'une certaine précaution. Toujours BIEN les cuire et ne pas garder les abats !!!

    RépondreSupprimer
  22. tiens c'est amusant ; j'en ai dérangé un l'autre jour en ballade dans les marais... Je pensais que c'était beaucoup plus couard que ça; parce que le mien a détalé à une vitesse ! Pas même le temps de dégainer Sony...

    RépondreSupprimer
  23. Tu as raison, en général ils ne restent pas à nous attendre, même si on peut les approcher d'assez près. Là, la chienne avait foncé dessus avant (c'est une beauceronne mise aux bêtes), dans le vain espoir, bien sûr, de le ramener à l'étable ! car elle ne traque pas les bêtes pour leur faire du mal mais pour les "rassembler" - donc, elle les immobilise et tourne autour. Les bêtes les plus calmes et couardes peuvent agresser quand elles se sentent vraiment menacées, et celui-ci a dû craindre pour sa peau au point de devoir se battre, paniqué qu'il était. Sinon en effet, tu n'en vois que la queue, surtout si l'eau est proche !

    RépondreSupprimer
  24. tu t'es reculée pour (le) te rassurer?

    RépondreSupprimer
  25. LE rassurer. j'avais déjà pris mes distances quand il a chargé, me faisant savoir que j'étais trop près pour lui. Les bêtes ont chacune leur distance de "sécurité" à respecter. Une bête sauvage est toujours rassurée quand on recule, parce qu'ainsi elle ne se perçoit plus en danger d'être agressée. La pauvre bête était déjà passablement stressée. Pour ma part, je ne les crains pas, bien que prenant mes précautions pour éviter les incidents fâcheux.

    RépondreSupprimer
  26. Reportage très intéressant sur un animal que je n'ai jamais eu la chance de voir, ni de près ni de loin... J'aime beaucoup ce blog campagnard, je reviendrai... Bravo, je crois que je n'aurais pas eu le courage de m'approcher d'une bestiole aussi imposante, qui possède de si belles dents!

    RépondreSupprimer
  27. Merci, araucaria ! Ce blog, certes campagnard, n'est pas que tel, et parle un peu de tout. Enfin, un peu de n'importe quoi, devrais-je dire. C'est très varié, même si on y trouve beaucoup de bestioles diverses.
    Il n'y a pas grand risque à tenter d'approcher un ragondin, si on y arrive d'une part (quand pas stressés ils sont assez couards - et rapides), et si on reste à 3 bons mètres, d'autre part.

    RépondreSupprimer
  28. Mon grand-père les tuait pour leur peau, il en a même fait un manteau à ma grand-mère, elle en était fière!
    J'en avais jamais vu d'aussi près que là sur ta vidéo, j'en ai toujours une trouillle bleue!!
    :-)

    Et en plus ça se mange.......
    !?!
    La vache!!

    RépondreSupprimer
  29. Meuuuuuuh, Blue ! Eh oui, ça se mange. Un manteau en ragondin ! peste ! ça se négocie aux alentours de 500 € en moyenne '(fourchette 390/900), alors que la peau tannée s'achète dans les 35/40 €......elle en avait pour cher sur le dos, ta grand-mère !!! :)

    RépondreSupprimer
  30. Tiens tiens ,les p'tits cousins de mes castors.Anne, je trappe les castors depuis des années, beaucoup pour le goût extraordinaire de sa viande et équilibrer sa population explosive dans ma région. Le poids des vieux mâles peut aller jusqu'à 30kg, ma plus grosse prise 27kg. M'semble que votre ragondin ressemble beaucoup au capybara? À force de remonter dans l'historique de ton site et des sujets abordés, j'admire beaucoup ta façon pastorale d'attester des lieux, des gens, de la faune diverse qui vous entoure, tout cela avec les p'tits travers de la vie à redresser lorsque cela s'impose. J'aimerais bien un jour m'asseoir parmi les tiens, simplement, pour écouter ce que ces accordéons ont a raconter sur la vie qui bat dans la cour de ce beau château ou tous règne sans jamais dominer.

    RépondreSupprimer
  31. Oh ! Tu trappes le castor ! Ils n'ont guère de prédateurs pour réguler leur population, je suppose ? J'espère que....ça va vite, et sans souffrance....(attention, je ne juge pas ; je connais les réalités de la vie ; je déteste juste que ça traîne et que la bête souffre.) 30 kg, peste ! c'est plus gros alors ? Tu as raison, ça ressemble au cabiai (le capybara).
    T'asseoir parmi nous, tu aimerais ? eh bien, tires-toi une bûche, garçon, et écoutons la vie s'occupper de nous......tiens, reprends donc un peu de thé bien chaud, remettons du bois sur le feu, on est bien, là....:))

    RépondreSupprimer
  32. T'inquiètes c'est fait proprement, je respecte beaucoup mon garde-manger.
    --M'prendrais bien une tranche de ton 4 quarts bien assit les pieds "su'l la bavette du pouêle
    cicé pas trope eudmander".

    RépondreSupprimer
  33. Bin y a pas de soucis ! Allons faire la dînette, les pieds aux chaud, l'estomac plein et le coeur réjoui ! :)

    RépondreSupprimer
  34. J'allais justement dire que ça ressemblait beaucoup à un castor quand j'ai lu pour le myocastor !
    très intéressant, tu fais de belles rencontres toi :)

    RépondreSupprimer
  35. Et juste à côté de chez moi en plus ! De l'exotisme pour pas cher....:)
    Ces bêtes proviennent d'Amérique du Sud ; introduites en France pour la fourrure, certaines se sont échappées de leurs enclos et ont colonisés le territoire ; on en trouve désormais un peu partout.

    RépondreSupprimer
  36. Dans la série montre moi ce que tu cuisines et je te dirais...

    dans le marais Brièron ils font parfois du pâté de ragondin-
    Remarque, en Corse ils font parfois aussi du pâté d'écureuil!
    personnellement je préfère le pathé marconi au foie de son maître mais bon...
    sinon dis donc après les sangliers c'est pas de tout repos par chez toi, j'attends (vu le réchauffement) l'arrivée prochaine des alligators ...
    je me demande pour le pâté d'alligator...
    ;-)

    RépondreSupprimer
  37. Pour les alligators j'ignore, mais d'ores et déjà c'est BOURRE de grenouilles !!!!

    RépondreSupprimer
  38. Pauvre bête... Elle était perdue ? Il y a un cours d'eau pas loin ? Ou bien elle se prélassait au soleil mais c'est bizarre, non ?
    Jamais je n'ai vu de ragondins autre part qu'en bord de rivière, ou de canal.
    Joli reportage en tout cas...

    RépondreSupprimer
  39. Hihi, Dom, J'HABITE sur les bords du Cher ! la rivière, elle était à 30 mètres, hihihihi ! Le soir après 6 h, ils sortent souvent manger, et s'aventurent aisément jusque dans les fossés derrière chez moi, ils utilisent les buses de canalisation des eaux de ruissellement qui passent sous la route......

    RépondreSupprimer
  40. Bon, moi qui venais de te parler de morsures( 45 points de suture quand même sur ma p'tite gueule)
    j'ai regardé ton reportage avec curiosité et en même temps, un peu de frisson.
    Tes photos sont vraiment bien et la vidéo, qui bouge un peu, mais ce n'est pas très grave, nous fait encore mieux voir la grosseur de cette bête, sympa !
    Je te la laisse en garde.
    Belle journée à toi,
    bien Amicalement

    Roger

    RépondreSupprimer
  41. Bonjour Anne
    Quand Venise m'a montré ton mot sur cette rencontre, je me suis dit que c'est curieux à quel point ça ressemble à un cabiai d'Amérique du Sud mais en plus petit et en plus court sur pattes. Ou qu'il a les allures d'un rat musqué mais en beaucoup plus gros. Ou encore qu'il ne peut évidemment pas renier sa parenté avec un castor mais avec la queue qui diffère.
    Finalement, après cet élan comparatif, je dois dire que j'ai bien apprécié voir Madame ou Monsieur Ragondin !

    RépondreSupprimer
  42. @ Roger : Merci, bonne semaine aussi, je suis assez peu présente de ce temps là, il y a beaucoup à faire dehors et je sature !!!

    @ Marsi : Oui hein ? un cabiai, un cousin du castor, excepté la queue, pis c'est gros comme bestiau ! Pour savoir si c'était un monsieur ou une madame, il aurait fallu aller lui chatouiller le ventre.....j'ai pas osé, là. Tu sais, les mamelles ne sont pas sous le ventre, mais sur les flancs, car la mère nage ainsi avec ses petits accrochés aux tétines ! Etonnant, je trouve.

    RépondreSupprimer
  43. C'est joli les ragondins, dis donc. Je ne pensais pas que c'était aussi gros, en fait.
    Merci de nous avoir raconté cette jolie rencontre, Anne :-)
    Belle semaine à toi. Bisous.

    RépondreSupprimer
  44. Bon week end Françoise ! les évènements me tiennent en pointillé devant l'écran, mais je vais revenir ! :)

    RépondreSupprimer
  45. Il fut une époque ou je me nourrissais de ragondins et de poireaux sauvages. Un voisin les chassait pour leurs peaux et nous, nous nous régalions de cette viande que je considère meilleure que le lapin. Je crois bien que les ais accomodés de toutes les façons. J'avoue toutefois que j'en ai une peur bleue. Mon chien berger allemand adorait se bagarrer avec les ragondins et revenait avec des trous énormes dans la peau. Impossible de le retenir.
    Très sympa ton billet qui réveille en moi quelques lointains souvenirs.

    RépondreSupprimer
  46. un petit coucou en passant, j'espère que tu vas bien... bizettes

    RépondreSupprimer
  47. xDD Hooo nan Mdr
    Rien que d'imaginer Anne tournant autour de l'animal, & lui qui lui tourne la tête xDD Haaaa J'vais pas m'en remettre !!!


    Bisous
    Sushii !! xDD

    RépondreSupprimer
  48. Superbes photos, Anne, pour une rencontre peu banale. J'ai déjà vu des ragondins, lorsque j'habitais dans l'Yonne, en lisière de forêt, mais jamais d'aussi près. Et tu es même arrivée à en caresser ! C'est donc toi la fée des bois !
    Bises et amitiés.

    RépondreSupprimer
  49. Un rat gronde un intrus, sur son territoire, le cabiai est d'une autre stature mais sa véture est peut moins recherchée et sous d'autre cieux ils vit.

    RépondreSupprimer
  50. Ca fait des semaines que je ne te crois plus nulle part.
    J'espère que tu vas bien.
    Bises

    RépondreSupprimer
  51. il parait que certaines personnes mangent du ragondin.... je préfère le regarder batiffoler que de le voir en pièces fumantes dans mon assiette !
    Am'

    RépondreSupprimer
  52. Ah! Tout de même le ragondin n'a pas bouffé tous tes crayons, nous sommes sauvés de l'ennui.

    RépondreSupprimer
  53. Oh purée, ce retard que j'ai partout ! Bon, aloooors :

    @ Jean-Jacques : hahahaha ! voui !

    @ Rénica : bises Rénica, comment vas-tu ? tu vois, il me fallait souffler un peu, et à présent je t'expliques pas, le rattrappage, malheur !!

    @ Sushi : mets-moi le lien vers ton blog stp, je n'arrive pas à le retrouver chez Jorge !!!

    @ Sophie : ce sont des bêtes vraiment étranges, j'aimerais en savoir plus sur elles.... merci pour la fée des bois !

    @ Thierry : merci pour les précisions ! - et pour la visite !

    @ Framboise : j'essaie de surnager, c'est pas simple, et puis je suis si fatiguée....:) merci de prendre des nouvelles !!

    @ Amélie : ma foi, la faim justifie etc......:)) Mais moi aussi, je préfère le regarder vivre.

    @ MmwH : ça va viendre ! je me repose, et je laisse poindre......(clin d'oeil)

    RépondreSupprimer
  54. Bonjour Haddon ! oui, c'est assez gros, le double d'un chat ; et comme rencontre, c'est énorme aussi ! :)

    RépondreSupprimer

allez, dites-moi tout !