mercredi 20 mai 2009

Carole - 1






Carole (1)
I

Moi, Carole, je l'aime pas. Elle se moque tout le temps de moi avec ses copines à l'école, parce que elle, elle a des jolies robes vu que sa mère, elle a plus de sous que la mienne. Mais elle, elle a plus son papa, alors que moi si. C'est pour ça qu'elle est jalouse et qu'elle se moque de moi. Son papa, il est parti, il a voulu changer de dame parce qu'il en avait trouvé une mieux, et il les a laissées, Carole et sa mère alors elle peut bien faire sa fière avec tous ses jouets, ses jolies robes et ses cheveux blonds, n'empêche qu'il est parti son père. Moi, j'ai encore tout le monde, et en plus j'ai Carole que maman garde quand la sienne travaille et qu'il n'y a pas école.

J'aime pas quand Carole vient à la maison. Ma maman la cajole tout le temps cause de ses cheveux blonds, ils sont longs et bouclés comme chez les Anglais et une jolie barrette pour les tenir derrière, et moi ils sont foncés les miens, et ils sont courts parce qu'on me les a coupés à force que je pleurais trop quand on les peignait mais moi ma mère elle avait pas le temps de faire doucement à cause du travail. En plus, elle a les yeux bleus et ma maman les trouve plus jolis que les mien ; et puis elle a tous les jours des habits du dimanche, Carole, et elle arrête pas de faire sa fière avec ça. Et en plus, même si on a le même âge elle est plus grande et tout et après elle peut plus les mettre, ses habits, et on lui en achète des neufs et sa maman donne des vieux habits à elle pour moi et Carole pleure parce qu'elle ne veut pas, et après elle se moque de moi à l'école parce que je suis une pauvresse qui finit les restes, qu'elle dit, et je lui tire les cheveux et elle pleure et moi on me punit.

Ma mère elle la plaint Carole parce que son papa est parti et du coup elle est plus gentille avec elle qu'avec moi, parce que moi il parait que j'ai de la chance d'avoir un foyer stable, qu'elle dit, et que je manque de rien. Bon d'accord, mais moi on m'achète jamais les choses qui sont jolies, on m'achète les choses qui sont le moins chères ou bien j'ai les restes des autres. Des fois j'en ai marre de ça. En tout cas ma mère, elle aime mieux Carole que moi alors que c'est moi sa fille, c'est pas juste. Carole du coup, c'est comme si elle avait deux mamans et moi plus, ça me fait bizarre quand elle est à la maison c'est comme si j'étais même plus chez moi. Il faut que je joue avec elle, et elle fait plein de réflexions désagréables quand les adultes ont le dos tourné parce que mes jouets sont moins chers et moins beaux que les siens et tout, et quand vraiment je peux plus je la bat et elle pleure et les adultes viennent et ils la consolent et moi on me bat et si je la regarde, Carole, quand moi on me frappe, je vois qu'elle se marre elle est contente mais elle fait gaffe qu'on la voie pas et en plus que j'ai mal à cause des gifles moi j'ai la rage. Carole, elle m'a volé ma mère. Et ma mère, elle devrait pas la préférer, quand on est une vraie maman c'est ses enfants qu'on doit aimer le mieux, non ?

Alors Carole, elle se pavane, elle fait pleins de manière et de chichis, et elle est contente parce que ma mère elle la cajole plus que moi et elle chagne. Mais avec mon papa, c'est pas pareil. Carole, comme elle a plus de papa, elle voudrait bien me prendre aussi le mien comme avec ma mère et que lui aussi il la préfère mais mon papa il est intelligent, il est juste gentil avec elle pour la politesse mais c'est MOI sa fille, un jour je les ai entendu parler mon père et ma mère, ils savaient pas que j'écoutais, ils parlaient de Carole et de sa maman et mon père il disait qu'il aimait pas les petites filles minaudières et que Carole c'était une chochotte sournoise qui faisait des mines tout le temps, et qu'on n'a pas idée d'élever ses enfants comme ça, mon père il disait qu'il aimait pas les poupées et qu'on voyait bien qu'il n'y avait pas d'homme là-dedans pour remettre les pieds sur terre à sa maman, et ma mère était pas d'accord et ils ont fini par s'engueuler comme à chaque fois qu'ils discutent. Mais moi j'étais contente parce que du coup je savait que mon papa m'aimait. Elle peut bien faire tout ce qu'elle veut Carole, elle peut pas me le voler mon papa. Il l'avait dit qu'il aimait mieux "sa gamine", comme il dit, et moi ça m'a drôlement soulagée parce que qu'est-ce que tu deviens quand on t'aime plus chez toi ? Alors du coup quand mon papa il a ses nerfs et qu'il me tape, je m'en fous parce que c'est MOI, sa fille, et que Carole, elle peut pas l'avoir, c'est moi qu'il a choisi des deux mon papa. Elle peut avoir des cheveux blonds, des yeux bleus, des jolies robes et tout plein de jouets, moi j'ai mon papa. Et quand on me bat je pleure et j'ai mal et je suis en colère parce que j'ai pas la force de rendre les coups comme à l'école avec les garçons, mais en vrai dans le fond c'est pas grave parce que mon papa, c'est moi qu'il préfère.

Alors quand Carole fait trop sa fière, moi je la chagne et je lui dis que moi au moins, j'ai encore mon papa, qu'il en a pas eu marre de nous moi le mien, et que nous il nous aime au moins c'est pas comme son sien et elle pleure.
(à suivre)


Aucun commentaire:

Publier un commentaire

allez, dites-moi tout !